Carlos Gonzalez et les pires transactions d’Oakland A ' Histoire

Datant de leur déménagement à Oakland en 1968 de Kansas City, les Athletics ont effectué un certain nombre de transactions dans l’intention de se disputer les séries éliminatoires ainsi que de reconstruire leur système agricole vers une future compétition.

Bon nombre de ces métiers ont bien fonctionné pour les A. Billy Beane, en particulier, a été placé sur un piédestal et annoncé comme l’un des meilleurs directeurs généraux de la ligue pour sa capacité à identifier les talents et à protéger les autres gm de leurs meilleurs espoirs et stars.

Le mentor de Beane, Sandy Alderson, a également fait un certain nombre de gestes qui ont aidé les Athletics à faire de leur système un concurrent.

Au fil des ans, il y a eu un certain nombre de mouvements qui se distinguent comme de mauvaises décisions. Que ce soit en raison de blessures aux joueurs acquis ou du fait que les joueurs qui ont été expédiés d’Oakland ont connu des saisons de rupture soudaines, les A ont vu certains de leurs meilleurs talents bien performer ailleurs alors que les joueurs acquis n’étaient pas aussi productifs.

Les A’s sont dans une position cette saison où ils pourraient avoir besoin de faire un échange avant la date limite pour renforcer leur attaque et fournir à leurs lanceurs le soutien nécessaire pour effectuer une course en profondeur aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2006. Nous espérons tous que s’ils appuient sur la gâchette d’un trade, celui-ci sera considéré comme un trade réussi et ne se retrouvera pas sur une liste des « pires » sur la route.

Voici un aperçu des pires transactions de l’histoire d’Oakland, à mon avis. N’hésitez pas à mentionner tous les métiers que vous pensez avoir négligés dans les commentaires.

Brandon McClintock couvre les Athletics d’Oakland et la Ligue majeure de Baseball pour BleacherReport.com . Vous pouvez me suivre sur Twitter : @BMcClintock_BR.

Roger Maris est surtout connu comme un Yankee de New York. En fait, il est surtout connu comme LE Yankee de New York qui a battu le record de circuits de Babe Ruth en une saison lorsqu’il a claqué 61 circuits en 1961.

Seulement deux saisons auparavant, il jouait pour les Athletics de Kansas City.

Le 11 décembre 1959, Maris est échangé (avec Joe DeMaestri et Kent Hadley) aux Yankees de New York contre Don Larsen, Hank Bauer, Norm Siebern et Marv Throneberry.

À l’époque, ce n’était pas un mauvais retour étant donné que Maris n’avait jamais frappé plus de 28 circuits en une saison, et qu’elle était d’environ un.260 frappeurs.

Don Larsen a cependant présenté un dossier de 2-10 pour les Athletics avant d’être échangé aux White Sox de Chicago en 1961.

Hank Bauer a été libéré par les Athletics en 1961, bien qu’il ait été le manager de l’équipe en 1961 et 1962 à Kansas City, et de nouveau en 1969 à Oakland.

Maris a frappé plus de 200 circuits après avoir quitté les Athletics, dont 100 lors de ses deux premières saisons complètes après avoir été échangé à New York.

Reggie Jackson (1976) Échangé aux Orioles de Baltimore

L’échange de Reggie Jackson aux Orioles de Baltimore en 1976 marque le début du démantèlement par Charlie Finley de la dynastie des Three-peat des A’s World Series.

Jackson est échangé (avec Ken Holtzman) aux Orioles de Baltimore contre Don Baylor, Mike Torrez et Paul Mitchell.

Reggie disputera huit autres matchs des Étoiles et poursuivra sa route vers le Temple de la renommée avec les Yankees de New York et les Angels de la Californie après sa seule saison avec les Orioles.

Reggie a remporté trois séries mondiales avec les A, mais il est devenu « M. Octobre » avec les Yankees.

Don Baylor a joué une seule saison avec les Athletics d’Oakland. Il a frappé.247 et a produit 15 circuits pour Oakland.

Les métiers inversés de 1976: Vida Blue, Rollie Fingers et Joe Rudi

En 1976, Charlie Finley a commencé à démanteler sa dynastie. Il a commencé avec l’échange de Reggie Jackson, mais a également essayé d’échanger Rollie Fingers et Joe Rudi aux Red Sox de Boston, et de vendre Vida Blue aux Yankees de New York.

Rudi et Fingers ont joué pour les Red Sox pendant un match, mais n’ont jamais joué. Le commissaire Bowie Kuhn a refusé de permettre la conclusion des transactions et a renvoyé les trois joueurs aux Athletics.

Furieux que les offres aient été annulées, Finley ordonna à ses joueurs de s’asseoir sur la valeur des matchs de la semaine suivante. Les A ont tout de même réussi un dossier de 87-74 et se sont disputé leur sixième titre consécutif de la division Ouest de l’AL, mais ont terminé deux matchs et demi derrière les Royals de Kansas City et à la deuxième place.

De nombreux fans des A croient que si Finley n’avait pas essayé de vendre et d’échanger ses joueurs, les A auraient remporté leur sixième titre de division consécutif.

Joe Rudi et Rollie Fingers partiraient après la saison via une agence gratuite. Vida Blue partira l’année suivante en 1977.

Rickey Henderson (1984) Échangé aux Yankees de New York

Après avoir volé plus de 100 buts à trois reprises au cours de ses cinq premières saisons professionnelles, les A’s échangent Rickey Henderson aux Yankees de New York après la saison 1984.

En retour de Rickey et Bert Bradley, les Yankees de New York ont envoyé Stan Javier, Jay Howell, Jose Rijo, Eric Plunk et Tim Birtsas.

L’énorme paquet de prospects envoyé aux Athletics a fourni la production pour les A. Stan Javier a joué un peu plus de quatre saisons pour les Athletics et a fait partie de l’équipe championne de la Série mondiale 1989, mais il n’a jamais été une grande partie des succès des A.

Jay Howell a lancé trois saisons pour les Athletics et a compilé un dossier de 15-18.

Jose Rijo a joué 17-22 pour les Athletics lors de ses trois saisons avant de partir pour les Reds de Cincinnati. Rijo serait une grande partie de l’équipe des Reds qui battrait les Athletics lors de la Série mondiale 1990.

Bien qu’il ait été échangé par Oakland en 1987 aux Reds, les A’s ont reçu Dave Parker en retour de Rijo, cet échange ne se classe pas parmi les pires d’Oakland malgré les succès de Rijo en tant que Red.

Pendant ce temps, Rickey sera une étoile toutes les quatre saisons à New York et mènera la Ligue américaine au chapitre des buts volés à trois reprises, dont 93 vols en 1988.

Rickey serait échangé à Oakland en 1989 et aiderait l’équipe à un balayage de quatre matchs des Giants de San Francisco pour devenir champions de la Série mondiale.

Jose Canseco (1992) Échangé aux Rangers du Texas

Ce commerce sera probablement un choix controversé en tant que « pire » commerce pour de nombreux fans de A. Canseco est devenu un joueur polarisant depuis ses débuts avec les A’s à la fin des années 80 et au début des années 90, mais on ne peut nier qu’il était un joueur d’impact avec les A’s d’Oakland au début de sa carrière.

L’échange qui a envoyé Canseco aux Rangers du Texas en 1992 en retour de Ruben Sierra, Bobby Witt et Jeff Russell semblait bon à l’époque. Sierra était un frappeur de puissance qui venait avec moins de distractions et de bagages que Canseco et Bobby Witt était un lanceur partant solide.

Les A’s ont remporté 96 matchs en 1992 et ont joué pour le fanion de la Ligue américaine. Ils ont cependant perdu en six matchs contre les Blue Jays de Toronto, qui ont fait égaler offensivement les A’s. Si la batte de Canseco avait encore été dans la formation des A, peut-être se seraient-ils mieux comportés contre les Jays et auraient concouru pour un autre titre de la Série mondiale cette année-là.

La saison suivante a été celle où la perte de Canseco s’est vraiment fait sentir. Les A’s n’ont pu gérer qu’une fiche de 68-94 alors que Mark McGwire a raté la majorité de la saison, et Canseco (qui a également raté la majorité de la saison) aidait les Rangers.

Canseco connaîtra une saison de type MVP (11e au vote) lors de la saison 1994 écourtée, avec 31 circuits et 90 points produits en seulement 111 matchs.

Mark McGwire (1997) Échangé aux Cardinals de St. Louis

Après sa campagne de 52 circuits en 1996, Mark McGwire entre en 1997 sur une déchirure, menaçant de contester le record de circuits en une saison établi par Roger Maris.

Comme Maris, McGwire allait battre le record dans un autre uniforme au lieu d’un uniforme d’athlétisme.

McGwire devait devenir agent libre à la fin de la saison 1997, et Oakland n’était pas en lice, ils ont donc échangé leur slugger aux Cardinals de Saint-Louis contre Eric Ludwick, T.J. Mathews et Blake Stein.

Comme Maris, qui a été échangé par les A’s en 1959 (deux saisons avant d’établir le record d’une saison), McGwire battra le record peu de temps après avoir été échangé aux Cardinals.

La saison record de McGwire est survenue l’année suivante en 1998 lorsqu’il a fracassé 70 balles au-dessus des clôtures dans les parcs de la Ligue nationale.

Nelson Cruz (2004) Échangé aux Brewers de Milwaukee contre Keith Ginter

Ezra Shaw / Getty Images

Ce commerce ne semble que mal maintenant car sont obligés d’assister à la production que Nelson Cruz fournit aux Rangers du Texas, rivaux de la division.

Cruz a connu sa saison d’évasion pour les Rangers en 2009, frappant 33 circuits et produisant 76 points produits. Il a réussi 22 longues balles la saison dernière au bâton.318 pour les Rangers champions de la Ligue américaine.

Les A ont reçu Keith Ginter en retour de Nelson Cruz (et Justin Lehr). Ginter n’a joué que 51 matchs pour les Athletics avant la fin de sa carrière. Il a frappé juste.161 avec 3 circuits.

Tim Hudson (2005) Échangé aux Braves d’Atlanta

Jed Jacobsohn / Getty Images

Les A ont été contraints d’échanger Tim Hudson (ainsi que Mark Mulder) en 2005 pour des raisons budgétaires et pour reconstruire un système agricole affaibli.

Hudson était le leader du « Big Three » des A’s et un élément clé de leur série de séries éliminatoires au début des années 2000. Il était un favori des fans à Oakland, et bien que son échange soit compréhensible en raison des pertes d’agents libres que nous avions subies ces dernières années avec le départ de Jason Giambi et Miguel Tejada pour des contrats plus riches, c’était toujours une perte difficile à avaler pour les fans des A’s.

Ce qui rend les choses plus difficiles, ce sont les succès continus de Hudson depuis l’échange, alors que les joueurs que nous avons obtenus en retour sont partis depuis longtemps d’Oakland, n’ayant jamais eu d’impact avec l’équipe.

Oakland a reçu Juan Cruz, Dan Meyer et Charles Thomas en échange de Hudson.

Seul Cruz est encore dans les Ligues majeures, et il n’a jamais été plus qu’un releveur moyen régulier.

Andre Ethier (2005) Échangé aux Dodgers de Los Angeles

Jim McIsaac / Getty Images

Andre Ethier, comme Nelson Cruz, n’a jamais joué un match pour les A’s d’Oakland, mais son échange hante les fans d’Oakland.

Ethier a été échangé à Los Angeles en 2005 en échange de Milton Bradley. Bradley a aidé les A’s à remporter la série de championnat de la Ligue américaine en 2006 contre les Tigers de Detroit, mais sa saison en proie à des blessures a limité son efficacité. Il est apparu dans seulement 96 matchs pour les Athletics en 2006.

En 2007, il fait 19 apparitions pour les Athletics avant d’avoir une rencontre avec le directeur général Billy Beane, qui l’envoie rapidement aux Padres de San Diego.

Andre Ethier est devenu une étoile pour les Dodgers depuis l’échange. Il a terminé sixième au vote du joueur par excellence en 2009 et a récemment connu une séquence de 30 coups sûrs.

Ethier n’a peut-être pas connu les mêmes succès à Oakland, mais les A’s auraient profité d’avoir un joueur de son calibre au cours des dernières saisons, car l’attaque a connu des difficultés sans une présence comme lui dans l’alignement.

Carlos Gonzalez (2008) Échangé aux Rockies du Colorado

Christian Petersen / Getty Images

Carlos Gonzalez a été échangé avec Huston Street et Greg Smith aux Rockies du Colorado après la saison 2008 contre Matt Holliday.

Gonzalez était largement considéré par la plupart des fans des A comme la future pierre angulaire de la franchise et de la gamme. Un espoir à cinq outils qui n’a obtenu qu’une saison pour faire ses preuves à Oakland, il est devenu un joueur de calibre MVP au cours de sa courte période avec les Rockies.

Gonzalez battu.336 avec 34 circuits et 117 points produits pour les Rockies en 2010, tout en terminant troisième au vote du joueur par excellence et en remportant son premier Gant doré.

À seulement 25 ans, le ciel est toujours la limite de l’impact potentiel de Gonzalez sur la formation des Rockies tout au long de sa carrière. Il sera un joueur étoile et un joueur d’impact pendant la majeure partie de la prochaine décennie, et les fans des A ne pourront que se demander « et si »?

Matt Holliday n’a jamais montré d’intérêt à jouer pour Oakland au cours de sa demi-saison avec les Athletics. Il est échangé avant la date limite des transactions aux Cardinals de Saint-Louis contre Brett Wallace.

Holliday a pris feu pour les Cardinals après son échange d’Oakland, agaçant davantage les fans des A qui n’étaient jamais en faveur de l’échange pour commencer.

Réserve de jugement: Brett Wallace Échangé aux Blue Jays de Toronto

Andy Lyons / Getty Images

Le seul joueur acquis par les A’s pour Matt Holliday, Brett Wallace, a été échangé plus tard durant la saison morte aux Blue Jays de Toronto contre un autre espoir, Michael Taylor.

Taylor est passé d’un prospect de premier plan dans le système des A à pratiquement tomber du radar avec sa perte soudaine de puissance et son incapacité à rester en bonne santé.

S’il redécouvre ses capacités et s’avère être un membre productif du champ extérieur des A’s pour les cinq à six prochaines saisons, cet échange a toujours la capacité d’être un échange décent pour les A’s.

Brett Wallace a quant à lui été échangé des Blue Jays aux Astros de Houston. Depuis qu’il a rejoint les Astros, Wallace ressemblait à la perspective frappante que les A espéraient qu’il serait lorsqu’ils l’ont acquis des Cardinals.

Wallace a été converti d’un joueur de troisième but au premier but, mais il frappe actuellement.349 pour les Astros avec une paire de circuits. Les Athletics manquent actuellement d’attaque à la première base de Daric Barton et accueilleraient volontiers ces numéros de production de Wallace dans leur alignement.

Bien que ce ne soit pas non plus une victoire pour les Blue Jays, puisqu’ils ont abandonné Wallace, cet échange ne semble pas favorable pour les A à ce stade.

Nous reviendrons probablement sur ce métier dès l’année prochaine pour déterminer si cela est considéré comme l’un des pires métiers du A ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.